RADEAU DE SURVIE

Savoir parfaitement s'en servir...avant

Partager


Radeaux de survie

Voir nos différentes sessions

Les radeaux de survie sont des modules flottants gonflables équipés pour permettre la survie collective en mer dans un espace réduit. Ils sont peuvent accueillir de 4 à 12 personnes, c'est un des éléments majeurs dédié à la sécurité en navigation.

La capacité d'un radeau doit correspondre au nombre de personnes présentes à bord d'un bateau, chef de bord compris. Ces embarcations doivent être choisis selon le type de navigation envisagée.

Types de radeaux obligatoires sur les voiliers de plaisance (extrait de la nouvelle Division 240 actualisée 2017)

En France comme dans l'Union Européenne, les radeaux de survie sont obligatoires à bord des bateaux de plaisance qui naviguent à plus de 6 milles d'un abri* (cf nouvelle Division 240 du ministère des Transports qui définit les équipements obligatoires sur les bateaux de plaisance).

*Rappel de définition officielle du terme « abri » 

Endroit de la côte où tout engin, embarcation ou navire et son équipage peuvent se mettre en sécurité en mouillant, atterrissant ou accostant et en repartir sans assistance. Cette notion tient compte des conditions météorologiques du moment ainsi que des caractéristiques de l?engin, de l?embarcation ou du navire

Normes officielles des radeaux de survie

La nouvelle Norme ISO 9650 a permis d'harmoniser la conception des radeaux de survie  à l'échelle internationale. Elle distingue deux types de radeaux : 

radeau de survie
radeau de survie
se hisser dans le radeau de survie
se hisser dans le radeau de survie


Les radeaux de survie de type 1

Les radeaux de type 1 (norme ISO 9650-I) concernent la navigation hauturière (à plus de 60 milles d'un abri). Ils sont conçus pour affronter des vents forts et des vagues hautes. 

Cette catégorie de radeaux est divisée en groupe A (température de gonflage de -15 à 65°C, fond double) et groupe B (température de gonflage de 0 à 65 °C, fond simple).

Il appartient au chef de bord de choisir le radeau adapté à son programme de navigation. Si l'on ne navigue pas dans des eaux glacées comme par exemple en Alaska, aux Spitzberg ou en Patagonie, un radeau du groupe B suffit.

Tous les radeaux de type 1 peuvent être armés pour une attente des secours inférieure ou supérieure à 24h. Ce choix dépend là encore du chef de bord.

Ces radeaux comprennent les équipements suivants:

-rampe d'accès

-surface minimum par personne de 0,372 cm2 

-arceau à gonflage automatique lors du déclenchement

-les radeaux conçus pour une attente de secours supérieure à 24h sont vendus avec un sac étanche à part (grab bag) pour y stocker eau, nourriture, médicaments, etc.).

Voir nos différentes sessions


Les radeaux de survie de type 2

Les radeaux de type 2 (norme ISO 9650 type II) sont conçus pour la navigation côtière ou semi-hauturière (de 6 à 60 milles d'un abri) et une utilisation à une température de 0 à 65°C, dans des conditions de vent et de mer modérées.


Périodes de révision

Les radeaux de survie doivent être révisés tous les 3 ans, et tous les ans après 15 ans.

Cependant une révision annuelle est recommandable après 10 ans.

Le cas des tropiques

La longévité des radeaux de survie est susceptible de diminuer dans des conditions de chaleur humide. Pour cette raison les fabricants des zones tropicales imposent une révision annuelle des radeaux. Il est donc prudent de se conformer à cette mesure en cas de séjour prolongé dans ces zones.


Où stocker un radeau de survie ?

Les radeaux de survies peuvent être conditionnés en sac ou en container rigide. Si le sac se range plus facilement, le container protège mieux le radeau des intempéries et des agressions mécaniques (frottements, poinçonnage accidentel, etc.). Le container pèse généralement autour de 3kg.

Un radeau doit toujours pouvoir être lancé à l'eau facilement. C'est pourquoi on le stocke toujours à l'extérieur du bateau, sur le pont ou à l'arrière.

Voir nos différentes sessions


Comment gonfler un radeau de survie ?

Les radeaux sont équipés d'une sangle facilement accessible à la sortie du sac ou du container. On commence par attacher fermement cette sangle au bateau. Puis on jette le radeau à l'eau. Lorsque la sangle se tend, elle percute une bouteille d'air comprimé qui déclenche le gonflage automatique du radeau.

Lorsque l'équipage est à bord du radeau, ne jamais oublier de couper la sangle sous peine d'être entraîné par le fond avec le bateau si celui-ci est en train de couler.


Coût d'un radeau de survie

On trouve des radeaux de survie côtiers ou hauturiers aux environ de 1000 euros (prix plancher).


Stages de survie

La société Infornav organise à La Rochelle des formations à la sécurité et à la manipulation des radeaux de survie.

Les stages World Sailing (ex ISAF) comprennent également un programme de préparation à la survie en mer.