LA METEO

Avant chaque sortie tu prendras...

Partager


La météo, premier gage de sécurité en mer

Voir nos différentes sessions

Gage de prudence, la première chose à faire avant de décider d'une sortie en mer est bien sûr de prendre la météo marine pour qui se soucie justement de sécurité dans l'exercice de sa passion, la voile. Et puisqu'il ne s'agit pas une science exacte, mieux vaut croiser les sources d'information pour se faire une idée la plus précise possible du temps qu'il va faire et de son évolution.

Il peut par exemple être intéressant de comparer les prévisions sur des zones assez larges proposées par des sites comme Météo France avec des prévisions très localisées proposées par des sites comme Wind Guru. Il s'agit donc de savoir le plus précisément possible à quoi s'attendre une fois en mer.

Une autre bonne habitude à prendre est  de comparer les prévisions théoriques  avec l'évolution du temps sur le terrain. L'observation des nuages, de la pression atmosphérique et de la température permettent de mieux voit venir les différents phénomènes et donc d'anticiper les meilleures options à prendre pour optimiser la route, mais aussi la sécurité du navire et de ses passagers.

Coucher de soleil sur le pertuis d'Antioche
Coucher de soleil sur le pertuis d'Antioche
Grain en mer
Grain en mer


La Rochelle : un climat idéal pour la plaisance

Qui a dit qu'il fallait garder le meilleur pour la fin ? Selon les données récoltées par Météo France, le taux d?ensoleillement sur la bonne ville de La Rochelle approche les 2100 heures sur la période de 30 ans comprise entre 1981 et 2010.

Ces statistiques constantes jusqu'à aujourd'hui font des côtes charentaises les plus ensoleillées de France après, bien sûr, la côte méditerranéenne dont les maximums avoisinent les 2900 heures annuelles à Marseille. Le fameux microclimat rochelais n'est donc pas une légende mais une réalité pour les touristes et les plaisanciers souvent prompts à dégainer la crème solaire la majeure partie de l'année.

Si la navigation à la voile est plus agréable au soleil, elle demande aussi du vent, mais pas trop. Sur ce point les côtes charentaises surpassent largement la Méditerranée, où le soleil brille certes plus mais où mistral et tramontane qui sévissent à longueur d'année tendent à faire grimper monsieur beaufort vers le haut de son échelle. Or les vents violents sont beaucoup moins fréquents à La Rochelle, avec une moyenne annuelle inférieure à force 4 pour des vents de secteur ouest largement dominants. Attention, le taux d'ensoleillement ne signifie pas absence de pluie.

Avec une moyenne annuelle de précipitations inférieure à la moyenne national, la météo marine à La Rochelle reste très attractive. Elle est également plus clémente qu'au sud de la Gironde où les vents forts sont plus fréquents et les pluies plus abondantes à cause de la proximité des relies pyrénéens.

Les limites du microclimat rochelais s'étendent en gros du nord de la Gironde au sud de la Vendée. Un beau terrain de jeu qui inclut largement les îles de Ré, Aix et Oléron, offrant de belles perspectives de navigation.

Enfin les pertuis rochelais (les espaces compris entre les îles et le continent) sont de bons abris naturels contre la houle du large pendant les jours de grand vent.

Voir nos différentes sessions


Où prendre la météo marine à La Rochelle ?

Les bulletins « météo marine » de Météo France sont les prévisions officielles pour la France.

Le nord de l'île de Ré est placé à la limite nord de la zone  côtière de l'Anse de l'Aiguillon à la frontière espagnole.

Ces prévisions côtières sont accessibles depuis le site Internet ou l'application mobile de Météo France.

La météo marine est affichée dans toutes les capitaineries des ports de plaisance, bien que les sources puissent varier (on y trouve souvent les bulletins de Météo Consult)

En mer

Hors de la zone de couverture du réseau de téléphonie mobile, les bulletins côtiers officiels de Météo France pour la bande des 20 milles sont émis en continu sur le canal 63 de la VHF par le sémaphore de Chassiron.

Bon à savoir

L'anémomètre de la station météo du port des Minimes est consultable en temps réel sur le site de la capitainerie: 

http://www.portlarochelle.com/meteo/station-meteo-en-temps-reel-flash/


Les brises thermiques

Les brises thermiques ne sont pas rares en période estivale. Comme leur nom l'indique, ces phénomènes sont dus au contraste de température entre la terre et la mer. Plus le contraste thermique est important, plus le vent sera fort. Ces phénomènes très localisés sont rarement annoncés dans les bulletins météo officiels. Ils peuvent pourtant avoir une grosse influence sur le vent général.

Rappel du principe des brises thermiques

-Brise thermique de jour : le vent souffle de la mer vers la terre.

Lorsque le soleil est suffisamment haut dans le ciel, la terre chauffée par le soleil réchauffe par réfraction les basses couches de l'atmosphère. Les particules d'air se dilatent et amorcent une ascension verticale. La couche d'air manquante au niveau du sol est remplacée par de l'air marin plus froid qui va se réchauffer à son tour. Arrivées à une certaine altitude, les particules d'air se refroidissent et se contractent, ce qui les pousse à redescendre. Il se créer alors un mouvement d'air circulaire au-dessus de la bande côtière.

-Brise thermique de nuit : le vent souffle de la terre vers la mer.

Après le coucher du soleil, la température de l'air baisse au contact de la terre qui se refroidit rapidement. L'air au-dessus de la mer est alors plus chaud. Ce contraste thermique, même faible, suffit pour amorcer une brise thermique de nuit, selon le schéma inverse à la brise thermique de jour.

Conditions d'établissement des brises thermiques à La Rochelle

-bon ensoleillement 

-présence de cumulus

-vent synoptique (le vent dû à la circulation générale des masses d'air) inférieur à 18 n?uds

-température de l'air supérieure à celle de la mer

Facteurs limitants :

-faible ensoleillement

-vent synoptique trop fort ou opposé au sens de la brise thermique

-anticyclone trop marqué qui tend à maintenir l'air dans les basses couches de l'atmosphère et freine la formation des brises thermiques

-absence de cumulus

La brise s'établit progressivement en milieu de journée (entre 11 et 14h selon les conditions) et peut atteindre 5 beauforts si le vent synoptique est faible ou favorable en direction.


Wind guru

Conçu à l'origine pour les surfeurs, Wind Guru est un site de prévision météo de plus en plus consulté par les utilisateurs de tout ce qui flotte en général. Ce site américain permet d'obtenir des informations précises sur l'évolution des conditions météo sur un lieu précis. De nombreux marins l'utilisent pour étayer les prévisions plus générales de sites comme Météo France.

Les informations de Wind Guru se présentent sous forme de tableau (voir ci-dessous) avec de nombreux paramètres mesurés par tranches de trois heures : force et direction du vent, direction, hauteur et période des vagues, température, couverture nuageuse en pourcentage, précipitations, etc.

Les données météo de Wind Guru sont automatiquement mises à jour toutes les 6 heures en lien avec le National Oceanic and Atmospheric Administration, le service national de prévision météorologique américain.

Le site propose plusieurs types de maillage des spots proposés. La plupart des spots européens sont analysés selon le modèle de prévision global GFS 27 km (Global Forecast System). Ce modèle correspond à un découpage de la zone en cubes dont l'arête équivaut à 27 kilomètres. Il permet ainsi une prévision relativement large assez bien adaptée à la navigation côtière.

https://www.windguru.cz/157

Voir nos différentes sessions